Une question sur le métier d’enseignant ?
Nous avons sûrement la réponse
Tous
Formation
Concours
Stages
Accord collégial
Enseignement privé
Quelles sont les conditions pour pouvoir intégrer un master MEEF ?

Les titulaires d’une licence peuvent s’inscrire.


Peuvent aussi demander à débuter le parcours du master en M1, les titulaires d’un diplôme équivalent ou d’une expérience jugée équivalente, après validation des acquis. La formation en M2 est ouverte aux étudiants qui ont obtenu les 60 crédits du M1. Même si le master MEEF constitue un parcours cohérent et structuré de formation, on peut accéder en M2 en ayant obtenu les 60 crédits de l’année de M1 dans un autre master, sous réserve de validation par l’université qui délivre le master MEEF.


La formation étant partiellement financée par l’État, les frais de scolarité sont réduits au minimum. Ils sont environ de 1500 euros par an. Il est utile de noter qu’en master MEEF le stage en responsabilité de douze semaines est rémunéré pendant douze mois.

Si je veux passer le Cafep, dois-je obligatoirement suivre mes deux années de master MEEF dans un ISFEC ?
Le master MEEF est recommandé pour se préparer au mieux au concours. Vous y recevrez une préparation spécifique au métier et au concours, gage de réussite. Néanmoins l’accès au concours est aussi possible pour des titulaires d’un autre master. Auquel cas il leur est conseillé de contacter le SAAR (Service d’accueil et d’aide au recrutement) de leur académie.
J'ai fait mes études secondaires et universitaires dans le public, ai-je une chance d'être sélectionné ?
Bien sûr. Vous êtes le bienvenu. Il faudra pour cela vous inscrire aux concours de l’enseignement privé (Cafep, CRPE…) et obtenir l’accord collégial, ou bien, avec une licence, postuler en tant qu’enseignant suppléant auprès d’un SAAR.
Titulaire d’un autre master, puis-je m’inscrire aux concours ?

Oui bien sûr. Le master est une condition d’inscription aux concours externes de recrutement des enseignants, que ce soit un master MEEF ou un autre master disciplinaire.


Le master MEEF est conseillé car il prépare efficacement au concours et à votre futur métier d’enseignant.

À quel moment dois-je m'inscrire en master MEEF dans un ISFEC ?
Dès aujourd’hui, jusqu’à la rentrée universitaire début octobre.
Puis-je faire mon master MEEF en distanciel ?

La nouvelle organisation des Instituts supérieurs de formation de l’Enseignement catholiques (ISFEC) vous permet de vous inscrire en master MEEF dans l’ISFEC le plus proche de votre domicile pour y suivre une partie des enseignements en présentiel, tout en suivant l’intégralité des enseignements disciplinaires à distance.


En ISFEC vous aurez également accès à la préparation en ligne aux concours de l’enseignement privé.


Pour plus d’informations n’hésitez pas à prendre contact avec les ISFEC, dont vous trouverez les coordonnées ici.

Est-ce que j'aurai le statut d'étudiant lorsque je serais en master MEEF ?
Oui, durant les deux années de master.
Est-ce que je peux être salarié tout en préparant mon master ?
Oui, il n’y a pas de clause particulière en la matière.
Je suis diplômé d’un pays de l’Union Européenne, puis-je enseigner en France dans le réseau d’établissements de l’Enseignement catholique ?

Si vous êtes diplômé d’un pays membre de l’Union Européenne, la transcription de votre diplôme est automatique en France. Vous n’avez ainsi aucune démarche spécifique à faire, le niveau de diplôme requis est identique aux diplômes français.  Ainsi il vous faudra justifier d’une licence pour postuler en tant qu’enseignant suppléant, ou d’un master pour pouvoir vous présenter aux concours de recrutement des enseignants, pour devenir enseignant titulaire.


Pour plus d’informations, vous êtes invité à contacter un SAAR.

Je suis diplômé d’un pays hors Union Européenne, puis je enseigner en France dans le réseau d’établissements de l’Enseignement catholique ?

Si vous êtes diplômé d’un pays hors Union Européenne, vous devez au préalable faire une demande d’attestation de comparabilité de votre diplôme sur le site du Centre ENIC-NARIC France :


https://www.france-education-international.fr/hub/reconnaissance-de-diplomes


Une fois cette attestation établie, vous pourrez, avec une licence, effectuer des remplacements au sein de nos établissements, dans les conditions règlementaires auxquelles sont soumis les travailleurs étrangers.


Pour plus d’informations, vous êtes invité à contacter un SAAR.

Dois-je être catholique pour enseigner dans un établissement de l’Enseignement catholique ?
Non, il n’est pas nécessaire d’être catholique. Comme indiqué dans l’article 37 du  statut de l’Enseignement catholique, « Au nom de l’Evangile, l’école catholique est attachée à la liberté de conscience, à l’écoute des croyances dans leur diversité et accueillante aux différents parcours personnels ». Cependant, les enseignants sont sollicités -s’ils le souhaitent- pour participer à la mise en œuvre du projet pastoral de leur établissement.
Est-ce que je bénéficierai de la sécurité de l'emploi ?
Une fois que vous serez titularisé, votre emploi vous sera assuré par les accords nationaux sur l’emploi. En cas de fermeture d’une classe ou d’un établissement, vous serez prioritaire sur tout emploi vacant dans votre discipline.
Je peux aussi décider de faire un stage pour expérimenter avant de me lancer ?
Nos établissements peuvent accueillir des étudiants de licence pour des stages d’observation, afin de leur permettre de découvrir le métier d’enseignant. Vous pouvez vous renseigner directement auprès des établissements scolaires que vous connaissez ou auprès du SAAR le plus proche.
Je suis catholique. Comment m’engager plus activement dans mon établissement ?

De nombreuses opportunités d’engagement existent, vous êtes bien-sûr invités à vous impliquer !


Nos établissements scolaires s’appuient sur un projet pastoral, chaque membre de la communauté éducative est donc invité à participer à la vie pastorale de l’établissement en fonction de ses propres convictions et de sa disponibilité.


De multiples formes d’implication au service du projet de l’établissement sont possibles et essentielles à la vie de nos établissements.


Vous pouvez donner du temps au service de l’éveil à la foi, de la catéchèse.


Les établissements de l’Enseignement catholique proposent aux élèves qui le souhaitent d’être accompagnés vers les sacrements (baptême, sacrement de réconciliation, 1ere communion, confirmation), vous pouvez également apporter une aide précieuse en les accompagnant.


La vie de nos établissements est rythmée par des temps forts (célébrations, temps liturgiques…), au service desquels votre implication constitue également un moyen concret d’agir.

Je veux m’inscrire aux concours : Existe-t-il des conditions pour être dispensé de diplôme ?

Pour vous présenter aux concours de recrutement de l’Enseignement catholique (CRPE, CAFEP,…) vous devez être titulaire d’un master.


Il existe toutefois certaines conditions de dispense de diplôme pour se présenter aux concours :


– vous êtes ou avez été fonctionnaire titulaire dans un corps de personnels enseignants ou d’éducation.


– vous êtes ou avez été maître contractuel des établissements d’enseignement privés sous contrat admis définitivement à une échelle de rémunération.


– vous êtes mère ou père d’au moins trois enfants.


– vous êtes sportif de haut niveau.


Néanmoins, compte tenu des exigences des concours de recrutement des enseignants, il vous est fortement conseillé de vous rapprocher d’un Institut supérieur de formation de l’Enseignement catholique (ISFEC) ou d’une Université catholique pour être accompagné dans votre préparation au concours.

Le « pré-accord » et « l’accord collégial », qu’est-ce que c’est ? Tous les futurs enseignants sont-ils concernés ?

Ce sont les deux étapes de la procédure qui permet d’être nommé dans un établissement de l’Enseignement catholique. Cette procédure est nécessaire quel que soit votre parcours (master MEEF, autre master, suppléance) pour enseigner dans notre réseau d’établissements.


Cette procédure garantit :


– aux enseignants titulaires que l’Enseignement catholique fera le nécessaire pour qu’ils puissent être nommés dans un établissement de son réseau.


– aux enseignants suppléants, le renouvellement de leurs recrutements sur des emplois de remplacement selon les besoins des établissements.


Le pré-accord est un entretien que le futur enseignant passe, avec deux chefs d’établissement. Il s’agit d’évaluer la motivation du candidat pour le métier d’enseignant, et de s’assurer qu’il est bien en accord avec le projet de l’Enseignement catholique.


Si vous êtes en master MEEF, ce pré-accord est passé durant votre 1ère année de master. Si vous suivez un autre master, ou si vous voulez devenir enseignant suppléant, vous devez prendre contact, au moment de l’inscription au concours, ou dès la constitution de votre dossier de suppléance, avec le SAAR (Service d’accueil et d’aide au recrutement) le plus proche.


Le pré-accord est transformé de manière automatique en accord, sans aucune procédure particulière, lorsque l’étudiant en master MEEF en ISFEC réussit son concours. Pour les lauréats du concours ayant suivi une autre formation que celle du master MEEF en ISFEC, le pré-accord est transformé en accord collégial suite aux évaluations positives de leur année de stage et, si nécessaire, à un entretien.


Concernant les enseignants suppléants, ils doivent suivre un module de formation et être évalués positivement lors de leurs 1ères suppléances, pour que le pré-accord se transforme en accord.

Mes stages de master MEEF seront-ils rémunérés ?
Oui, pour les douze semaines de stage en responsabilité prévus au 2e semestre de M1 (quatre semaines) et au 1er semestre de M2 (huit semaines). Vous serez alors rémunéré pendant douze mois.
Puis-je m'inscrire au CAFEP ou au CRPE et au CAPES en même temps ?
Non, vous devez choisir au moment de l’inscription au concours. Même s’il s’agit des mêmes épreuves et des mêmes jurys, les concours de l’enseignement public et de l’enseignement privé sont distincts.
Qui sera mon employeur ?
Le ministère de l’Éducation nationale sera votre employeur. Vous serez contractuel de droit public exerçant dans un établissement privé sous contrat avec l’État. Toutefois, votre chef d’établissement sera votre supérieur hiérarchique.
Si j'obtiens le concours mais pas le master ?
Je conserve le bénéfice du concours pour l’année scolaire prochaine afin de pouvoir repasser le master.
Si je rate le concours cette année ?
Vous pouvez vous représenter au concours l’année prochaine ou les suivantes.
Suis-je assuré de rester dans ma région ou ma ville au moment de ma première affectation ?
L‘Enseignement catholique s’efforce de proposer au recteur une nomination dans la région où vous postulez, à défaut dans les régions voisines ou celles de votre préférence. 98% des lauréats de concours de l’enseignement privé sont nommés dans l’académie de leur choix.

Vous souhaitez poser
une autre question ?